Pourquoi ce nom ?

Pour couper l’herbe sous le pied de nos futurs détracteurs qui ne tarderont pas à nous diaboliser et nous stigmatiser, le mot « fiel » étant très employé et apprécié par ces derniers pour cataloguer tous ceux qui sortent du rang et ne sont simplement pas d’accord avec un état de fait et, pire, le manifestent.

Nous répondrons ainsi à un discours agressif, et au vocabulaire limité, systématiquement adressé par (certain(s) de) nos élus à tous ceux qui ont un jour osé s’exprimer à leur encontre ; nous répondrons par l’argument, la démonstration et la pédagogie, au risque même de les faire progresser en communication et langue française.

Bien sûr, nous en appelons au second degré, ceux qui n’en disposent pas peuvent arrêter ici la lecture de ce Blog.

Pourquoi ce blog ?

Pour dire et faire savoir, relayer, colporter, critiquer, ne plus laisser sous silence tant de choses qui méritent d’être sues, ne plus laisser l’indifférence prendre le pas sur l’inacceptable, l’intolérance et l’injustice.

Ce blog est né d’un collectif de citoyens cornillonnais exaspérés de constater, impuissants, ce qui se passe au cœur de leur village.

Nous ne pouvons plus nous contenter d’être les témoins impassibles d’un tel dysfonctionnement politique et démocratique.

Continue reading

Chouette une gazette ! (édito)

« Mon Combat »*

* toute référence à un quelconque ouvrage littéraire est parfaitement volontaire

Cornillon vu du fiel est tout heureux de lancer sa nouvelle rubrique « Chouette une gazette ! » qui sera consacrée, comme son nom l’indique à l’analyse et au commentaire du journal préféré des cornillonnais : la gazette municipale.

Du point de vue du fiel ….. évidement.

En ce doux matin de septembre donc, quelle joie en ouvrant ma boîte aux lettres de découvrir le joli papier glacé et coloré de la nouvelle édition de, mazette, ma gazette.

Je m’empresse d’aller aux toilettes muni du précieux document (en effet, quel meilleur endroit qu’un trône pour savourer la prose royale de notre élu préféré) et, enfermé à double tour, j’entame tranquillement la lecture de l’inégalable édito qui, pour joindre l’utile à l’agréable, à la sympathique vertu de me faciliter le transit intestinal.

Mais là, ligne après ligne, phrase après phrase, pris de nausée j’ai dû brutalement faire volte face et m’agenouiller face à mon trône pour y vomir toutes mes tripes. Continue reading

La méthode Gagnon

Pour paraphraser M. Pierre Desproges, ou plutôt lui rendre hommage en ses sinistres temps où nos politiques (et surtout le notre) se trouvent des vocations de comiques : pas la peine de s’embêter à lire tout Sartre, avec la gazette de Cornillon on a à la fois la nausée et les mains sales …

Dernière édition en date : un condensé, un pot pourri d’inepties à la sauce indigeste d’auto-satisfaction et au lourd parfum mégalomaniaque.

M. le Maire n’a qu’une méthode : souffler le chaud et le froid. Sa technique consiste inlassablement à jeter l’opprobre et rejeter la responsabilité sur les autres, pour ensuite se positionner en sauveur, en homme de la situation. Continue reading

École Igor Mitoraj

Le silence des agneaux

Qui n’a pas remarqué que l’école du village avait « officiellement » changé de nom ? qui ?

Ben… à peu près tout le monde tellement l’événement est resté discret. Mais pourtant, cette re-nomination a bien eu lieu : nouvelle plaque à l’entrée de l’école, modification des entêtes de certains courriers de l’école, …

Pas de cérémonie officielle, d’inauguration, de grand discours ou de ronrons que notre Maire apprécie pourtant tant et ne manque pas de célébrer à la moindre occasion, même pour une sardine en fer ou un tuyau d’eau qui coule.

Pourquoi une telle discrétion autour d’un « événement » qui semble relativement important et qui concerne une personnalité, Igor Mitoraj, dont M. Gagnon se plaît habituellement à faire l’éloge ?

Cornillon Vu Du Fiel a la réponse ……… Continue reading

Fêtes votives de Cornillon

Le grand fossé

Tout le monde connait (j’espère) cet album d’Astérix et Obélix dans lequel un village Gaulois est divisé en deux camps séparés par un fossé.
Et bien Cornillon-Confoux peut se vanter d’être le premier village de France a en avoir effectué la reconstitution hystérique.

En effet, ceux qui se sont rendus aux fêtes votives du weekend passé en ayant la bonne idée de passer par la grand rue et le centre du village ont eu la drôle de surprise de trouver les lieux ….. déserts !
Mais où est-ce qu’ils sont tous passés ?
Et bien, la réponse était quelques 200 mètres plus loin en bordure du village, sur la place des Aires où tout le monde s’est retrouvé entassé entre buvette, tables de restauration, manèges et podium pour l’orchestre.

Mais pourquoi cette curieuse répartition ? Quel démon habite les rues du village ? Quelle épidémie le contamine ? Tant de questions qu’ont pu se poser les badauds, de Cornillon et des villages voisins, venus profiter de nos festivités. Continue reading

Construction d’un local commercial et d’un logement

Les copains d’abord

Le mois dernier, dans sa dernière gazette, M. le Maire vantait le sens de l’humour de son équipe comme palliatif à la morosité ambiante et au climat de crise que traverse notre pays (pourvu qu’il se présente aux prochaines présidentielles).

C’est vrai qu’ils nous font beaucoup rire.

Dernière démonstration humoristique en date : le conseil municipal du 14 avril 2015.
Pour qui sait lire entre les lignes ….. Euh non … pour qui sait simplement lire. Continue reading

Nos chers impôts

1,6 millions d’euros d’impôts supplémentaires grâce au Sous-Commandant Gagnon !

C’est le montant cumulé des subventions que le Maire de Cornillon se targue d’avoir obtenu pour notre commune sur l’année écoulée :

« Ces bonnes nouvelles démontrent l’efficacité de nos démarches pour trouver de l’argent ailleurs que dans les poches des Cornillonnais et nous permet de vous annoncer qu’encore cette année, il n’y aura pas d’augmentation des impôts locaux à Confoux ». Lu en « une » de la Pravda de Cornillon-Confoux de septembre 2014.

Et pourtant ! D’où viennent ces subventions ? De la poche du Maire ? Certainement pas ! Continue reading

Changement du nom de l’école du village

Le Maire, le fils et le Saint-Esprit

Tout a commencé lors du conseil municipal du 7 novembre au cours duquel M. le Maire a annoncé le changement de dénomination de la place de l’église en « place Igor Mitoraj » en hommage à ce sculpteur de la statue sise sur la dite place et qui est récemment décédé.

Maladresse ? Caprice ? Provocation ? Même les plus grands spécialistes du cas Gagnon ne savent pas se prononcer.

Toujours est-il que la réaction ne s’est pas faite attendre, celle de M. de Jessé, élu de l’opposition et d’obédience catholique notoire. Ce dernier n’a pas mâché ses mots, évoquant le précédent « anschluss » sur le presbytère et qualifiant le Maire de « mangeur de curés ».

Il n’en fallait pas tant pour satisfaire la bête à bon Dieu …. Continue reading

Activités périscolaires à Cornillon

Le pire contre-attaque

Visiblement, les vacances scolaires de la Toussaint ont été profitables au monstre à deux têtes aliénant de Cornillon.

Complètement à la ramasse sur l’application de la réforme des rythmes scolaires, affirmant d’abord ne pas vouloir l’appliquer pour finalement imposer aux enfants des horaires contraints (et catastrophiques) et de la garderie comme seule activité périscolaire, Le Maire et la Directrice, nos royaux conjoints (ça s’écrit comme ça ?) nous présentent fièrement en cette rentrée de novembre un dispositif d’activités « pédagogiques ». Continue reading

Ronde pédestre de Cornillon

Un bel exemple de politique éco-responsable

La course à pied annuelle de Cornillon a eu lieu dimanche dernier dans ce cadre magnifique que l’on connaît bien et a accueilli un peu moins de 300 participants.

Ces sportifs courageux auraient pu repartir apaisés, régénérés par le bon air de notre massif et les yeux encore emplis de nos merveilleux paysages, mais ils n’ont pas pu échapper au plus gros handicap de notre village, son Maire. Continue reading

Nouveaux rythmes scolaires 2014

Irresponsable !

La rentrée scolaire des petits cornillonnais a donc eu lieu et la grande nouveauté cette année, c’est le retour à la semaine des 4 jours et demi dans le cadre de l’application de la réforme des rythmes scolaires.

M. le Maire a eu beau clamer sans relâche qu’il n’appliquerait pas cette réforme, il a bien été obligé de rentrer finalement dans le rang quand la cloche a sonné …. et de s’asseoir sur le banc des mauvais élèves en ne proposant aucun projet éducatif aux enfants de notre commune qui resteront donc en garderie pendant ces nouveaux temps d’activités scolaires ….

Car le boycott, comme le courage, a ses limites et notre Élu préféré n’aurait pas pris le risque de s’exposer a des sanctions financières dont il savait très bien qu’elles seraient appliquées, tout comme cette réforme.
Mensonge, donc, depuis 2 ans à tous les cornillonnais, mais c’est vrai qu’entre-temps, les élections municipales sont passées par là ….

Continue reading